Congrégation des soeurs de Marie Auxiliatrice

Français   -   English   -  
Les soeurs de Marie-Auxiliatrice Les soeurs de Marie-Auxiliatrice

Accueil  >  Espace prière > 2 février : fête de la vie Consacrée !

2 février : fête de la vie Consacrée !

« Lorsqu’elle eut sevré Samuel, Anne, sa mère l’emmena avec elle et le fit entrer dans le temple de Yahvé ; l’enfant était tout jeune… Elle dit à Eli : S’il te plaît Monseigneur, aussi vrai que tu vis, je suis la femme qui se tenait près de toi ici, priant Yahvé. C’est pour cet enfant que je priais et Yahvé m’a accordé la demande que je lui ai faite. A mon tour, je le cède à Yahvé tous les jours de sa vie. » (I Sam.1 24-28)… « Samuel était au service de Yahvé, un enfant vêtu du pagne de lin. Sa mère lui faisait un petit manteau qu’elle lui apportait chaque année lorsqu’elle montait avec son mari pour offrir le sacrifice annuel… Le jeune Samuel grandissait auprès de Yahvé. » (I Sam 2 18-21)

Qu’elle est savoureuse cette image que nous laisse l’auteur biblique !
Essayons d’imaginer le jeune Samuel en face de son Papa et de sa Maman qui, au cours de leur visite, lui présentent un vêtement neuf… il doit quitter celui qu’il porte depuis un an… certes, son pagne est devenu étroit, un peu usé… mais il était si bien dedans… il doit l’enlever, le quitter et mettre celui qu’il n’a jamais mis, qui lui semble grand, très grand, un peu raide, qu’il ne reconnaît pas encore comme le sien… mais il faudra s’y faire… il faudra le faire sien jour après jour pour grandir dans le temple, en présence du Seigneur. C’est ce que lui explique sa Maman avant de lui enlever son vieux vêtement et de le revêtir du nouveau qu’elle a apprêté avec tant de soin…

Pourquoi est-elle là cette belle image ? est-ce qu’elle nous concerne en quelque chose ?
Peut-être en ce début d’année, avons-nous quelque chose à quitter ? quelques liens, ou habitudes qui nous emprisonnent un peu… peut-être avons-nous besoin de retrouver un peu de liberté quelque part… quelque chose est devenu étroit… usé…
Jésus lui-même, de condition divine ne s’est-il pas dépouillé pour prendre la condition de serviteur ? (Phil. 2 6,7)
Cette année, nous, Sœurs de Marie-Auxiliatrice allons vivre un Chapitre de Congrégation, nous serons sans doute appelées à quitter des petites ou grandes choses auxquelles nous tenons pour « avancer au large » à la suite du Christ…
et vous ?…

Sr M. Françoise