Congrégation des soeurs de Marie Auxiliatrice

Français   -   English   -  
Les soeurs de Marie-Auxiliatrice Les soeurs de Marie-Auxiliatrice

Accueil  >  Echos > Champrosay en fête : 50 ans

Champrosay en fête : 50 ans

1964…2014 l’Institut Médico Pédagogique MARIE-AUXILIATRICE a 50 ans !

Quelle belle fête en cette journée de printemps radieux ! une journée de plein air dans la prairie, sous les arbres qui avaient revêtu leur feuillage tout neuf… Un espace pour les poulains, un espace pour la ferme… un grand manège avec un toboggan de toutes les couleurs pour la joie des enfants, et vous pouvez vous promener en calèche dans le parc qui vous offre ses ombrages et ses plages de soleil…
des tables attendent les premiers visiteurs pour le repas de midi… d’autres tables seront encore là le soir pour un cocktail avant le concert dans la chapelle.
Mais laissons la parole aux Sœurs qui sont venues nombreuses dans ces locaux qui ont abrité leur Noviciat, mais aussi dans cet I.M.P. où plusieurs ont rendu des services à tous les étages… Comment ne pas penser à Sœur M. Cyrille de COCCOLA qui a donné une âme à cet établissement pour accueillir et faire grandir ces enfants …rois…M. Françoise C (voir aussi :Soeur Marie Cyrille de COCCOLA nous a quittés)

“c’était une belle journée !
ce qui m’a frappée au cours de cette fête, c’est l’attention et l’amour prodigués aux enfants et à leurs familles dans la prise en charge quotidienne par l’établissement. J’ai parlé avec un couple de parents et une maman seule et j’ai compris qu’ils trouvent du courage en voyant comment leur enfant est pris en charge.
J’ai rendu grâce au Seigneur pour toutes celles de nos Sœurs qui ont fait vivre cet IMP depuis le début, notamment Sr Marie Cyrille, mais aussi tant d’autres… et pour celles et ceux qui ont pris la relève. Un chant m’habitait au cours de cet après-midi : ’tout Homme est une histoire sacrée, l’Homme est à l’image de Dieu’.” Hélène

“1° J’ai été vraiment frappée par l’ambiance qui règne à Champrosay entre les parents (les familles), les enfants et l’ensemble du personnel éducateur. C’est là le fruit d’une recherche fructueuse où chacun apprend à mieux comprendre l’autre et à trouver le chemin de l’amour vrai.
2° Je garde le souvenir de beaucoup de gestes de tendresse. L’un d’eux : ce papa qui, après avoir dorloté son grand garçon dans son fauteuil roulant, a fini par le prendre sur ses épaules et à danser avec lui au son de la musique si joyeuse diffusée dans le parc.
3° les diverses rencontres avec tant d’inconnus. Et puis le superbe concert. Particulièrement heureuse que le chef d’orchestre ait fait reprendre le« Lacrimosa »…” Geneviève Marie Perret

“J’ai été touchée par l’accueil et le fait d’avoir un déjeuner simple et cordial… les affiches Toilettes partout : très important !
La Messe à l’heure plus souple… pas de pression… avec l’aumônier si sympa et les remerciements pour les Sœurs… nous étions vraiment reconnues ! touchée aussi par son attitude à l’égard des enfants.
La liberté de pouvoir aller et venir dans les couloirs et explorer les lieux où on avait vécu…
L’animation si adaptée aux familles et aux enfants… la joie des enfants particulièrement dans le chariot tiré par 2 chevaux (le calèche)… les rafraîchissements gratuits.. et bien sur le beau temps.” Anne M. F.

“ce qui m’a frappée : l’attachement à Marie-Auxiliatrice de toutes ces personnes qui étaient là le soir de la fête et une certaine admiration pour les générations de Sœurs qui avaient participé à la création et au développement de l’I.M.P.
Je garderai le souvenir d’une journée pleinement réussie, la vie des Sœurs a porté des fruits : bravo à Sr M. Cyrille et à ses adjointes !
400 personnes dans cette chapelle où nous avons tellement prié… c’est une consolation !” M. Jacqueline W.

“J’étais vraiment frappée/touchée par le témoignage de l’amour des parents/familles des enfants handicapés envers les enfants eux-mêmes ; l’oubli de soi et tout donner aux enfants. C’était comme l’amour sans conditions de Dieu ; l’amour de Dieu qui a tant aimé le monde qu’il a envoyé son fils unique.” Mary L.

“la joie sur tous les visages… l’accompagnement de tel ou tel enfant, à la chapelle pour l’aider à faire le signe de croix… pour lui donner la communion… ou cette Maman dans sa belle robe africaine qui me disait combien elle était heureuse d’être là, ce jeune homme me posant des questions sur l’histoire de Champrosay…
je remercie le Seigneur à l’idée de la continuité de l’oeuvre de Marie-Auxiliatrice même si nous ne sommes plus présentes :" Tu peux laisser ton serviteur s’en aller en paix…"” Anne M.A.

SI VOUS CLIQUEZ SUR UNE PHOTO PUIS SUR "DIAPORAMA" EN BAS DE LA PHOTO, VOUS OBTENEZ LE DIAPORAMA.

Portfolio