Congrégation des soeurs de Marie Auxiliatrice

Français   -   English   -  
Les soeurs de Marie-Auxiliatrice Les soeurs de Marie-Auxiliatrice

Accueil  >  Notre histoire  >  Marie Thérèse de Soubiran  >  Sa vie > Marie Thérèse de Soubiran au monastère de Notre Dame de Charité

Marie Thérèse de Soubiran au monastère de Notre Dame de Charité

Après 9 mois d’exil, Marie Thérèse de Soubiran est accueillie le 20 septembre 1874, au monastère Notre Dame de Charité, rue St Jacques à Paris. Admise d’abord comme dame pensionnaire, elle entre au Postulat le 24 décembre.

Le 20 avril de l’année suivante , elle prend l’habit et reçoit son nouveau nom : Sœur Marie du Sacré Cœur ; elle est admise définitivement dans ce monastère le 29 juin 1877.

Avec beaucoup d’humilité, de fidélité et d’amour, elle s’initie à tous les usages et coutumes de sa nouvelle famille religieuse ; tantôt seconde portière, ou troisième maîtresse, dans les classes, son apostolat auprès des jeunes filles que recueille cet institut est réduit. Sa santé se détériore très vite.

Pendant quinze ans, Sœur Marie du Sacré Cœur, vit un enfouissement avec le Christ et une résurrection en Lui. Elle relit sa vie, ses épreuves à la lumière d’une foi toujours plus vive et d’une confiance sans limite en l’amour de Dieu qui l’a dépouillée de tout et qui est devenu sa force, sa joie, sa prière, sa plénitude.

« Notre Seigneur m’a traitée comme une tendre mère qui, prenant son enfant dans ses bras, lui enlève tout pour qu’enfin le petit ne regarde qu’elle, ne pense qu’à elle. »

Le 7 juin 1889,Sœur Marie du Sacré Cœur, s’endort dans la paix de Dieu.
Le 20 octobre 1946, le Pape Pie XII, procède à sa béatification.