Congrégation des soeurs de Marie Auxiliatrice

Français   -   English   -  
Les soeurs de Marie-Auxiliatrice Les soeurs de Marie-Auxiliatrice

Accueil  >  Espace prière > Pauvreté, chemin de liberté et de joie.

Pauvreté, chemin de liberté et de joie.

Ste Claire que nous fêtons le 11 août, a répondu toute sa vie à un appel particulier à vivre la pauvreté à la suite du Christ, appel qu’elle partageait avec St François d’Assise, son guide spirituel. On retrouve à travers la Règle de vie de l’ordre des Pauvres Dames des préceptes et mises en garde : surtout ne pas s’écarter d’une vie pauvre voire même vivre dans le dénuement complet.

Débarrassée de tout superflu, Claire vit avec le Christ une intimité profonde source d’une joie qui surpasse toutes les richesses du monde ; ses secrets elle les dévoile dans sa correspondance à Agnès de Prague qui ressent elle aussi un appel à quitter ses honneurs et richesses de Princesse pour consacrer sa vie à Dieu.

« C’est au Christ pauvre que, vierge pauvre tu dois rester attachée. Vois comme Il s’est rendu, pour toi, objet de mépris, et suis-Le en te faisant, toi aussi, par amour pour Lui, objet de mépris pour le monde. Le Christ est devenu, pour te sauver, le dernier des humains, méprisé, frappé, mourant enfin sur la Croix… Regarde-Le, médite-Le, contemple-Le et n’aie d’autre désir que de L’imiter. »

2ème lettre à Agnès de Prague

« De même que la glorieuse Vierge des vierges a porté le Christ matériellement, de même toi, tu pourras toujours Le porter spirituellement dans ton corps chaste et virginal si tu suis ses traces, et particulièrement son humilité et sa pauvreté. Tu pourras contenir en toi Celui qui te contient, toi et l’univers ; tu Le posséderas de façon bien plus réelle et plus concrète que tu ne pourrais posséder les biens périssables de ce monde. »

3ème lettre à Agnès de Prague

Sœur Claire formulait ainsi sa bénédiction :

« Que le Seigneur soit toujours avec vous, et puissiez-vous être, vous aussi, toujours avec Lui ! Amen »

Claire s’adressait à ses Sœurs, à celles qui suivaient le même chemin. Mais je crois qu’elle a quelque chose à nous dire encore maintenant, que nous soyons engagés à la suite du Christ dans la consécration religieuse, ou dans le mariage ; à nous de nous laisser interpeller là où nous sommes.
Sommes-nous toujours avec le Seigneur ? Ne sommes-nous pas trop attachés à nos valeurs spirituelles, intellectuelles et à tant d’autres choses qui encombrent peut-être le cœur, et l’empêchent d’être attentif au Seigneur, à sa présence dans notre monde, et dans notre vie et nous privent de la liberté de recevoir sa paix sa joie, son amour ?

En ce temps de vacances, Claire nous invite à regarder le Christ, à le contempler, à méditer ses Paroles, et à nous laisser transformer :

Le Christ est là dans le quotidien, Il est là, « Trésor caché au champs du monde. » Ouvrons nos yeux et ceux de notre cœur

Soeur Marie Clarisse

pour connaître ses lieux de vie cliquer ici petit pèlerinage à Assise