Congrégation des soeurs de Marie Auxiliatrice

Français   -   English   -  
Les soeurs de Marie-Auxiliatrice Les soeurs de Marie-Auxiliatrice

Accueil  >  Echos > Petit pèlerinage à Assise

Petit pèlerinage à Assise

Pour nous préparer à fêter Ste Claire le 11 août, laissons-nous émerveiller par la simplicité de ces lieux. Les pierres exhalent encore la Paix, la Joie qui rayonnaient de Claire et de ses Sœurs.

Pauvreté, chemin de liberté et de joie.

Claire Di Offreduccio naquit à Assise en 1193 dans une noble famille de chevaliers. Sa maison natale jouxtait la cathédrale Saint Rufin. Petite fille, elle accompagnait sa mère pour visiter les pauvres ; très pieuse, elle était touchée par les exhortations d’un certain moine François (fils d’un riche marchand de drap très connu dans la cité).

Elle l’entendait prêcher aux Messes du dimanche avec une telle ardeur qu’il ne pouvait laisser ceux qui l’écoutaient dans l’indifférence !

Et c’est ainsi que s’éveilla en elle le désir de tout quitter pour suivre l’Evangile …

Son heure n’était pas encore venue car elle était trop jeune : il fallait attendre encore un peu…

Le 28 mars 1212, dans la nuit du dimanche des Rameaux, Claire quitte la maison familiale et s’en va rejoindre Frère François dans le bois de la Portioncule où les Frères qui vivent avec François forment la première communauté de Franciscains.

Réunis dans la petite chapelle Frère François l’accueille, coupe ses beaux cheveux blonds et la revêt d’une bure grossière.

Claire est désormais consacrée au Seigneur.

Après quelques semaines chez les Bénédictines de Subasio, Sœur Claire rentre à Assise et François l’établit dans le petit monastère de St Damien , juste à la sortie d’Assise. Ce monastère remonte au IX ième siècle ; six ans auparavant, François en avait réparé la petite église qui tombait en ruines. Ici, la pauvreté fut vécue dans la joie et la louange comme un chemin de communion avec le Christ et toute la création .

Le cloître conduit au réfectoire des sœurs ( les tables sont celles du temps de Sœur Claire).

Le dortoir est dans son premier dénuement ; les paillasses reposaient presque à même le pavement ; une croix signale l’emplacement où dormait Sœur Claire et où elle mourut le 11 août 1253.

Sans doute le chœur des Sœurs où elles chantaient des psaumes et assistaient à la Messe est-il le lieu le plus émouvant : les stalles sont taillées dans de vieilles planches à peine équarries ; elles sont vermoulues, le sol est un pavement de briques qui attestent bien que tout est resté intact.

« Ici , le bois et la pierre ont la couleur de l’humilité ; partout une lumière douce, intérieure, accordée au ciel de l’Ombrie »

C’est dans la Basilique Ste Claire que repose Sainte Claire .

Sr M Clarisse

[cliquer ici pour Pauvreté, chemin de liberté et de joie.]