Congrégation des soeurs de Marie Auxiliatrice

Français   -   English   -  
Les soeurs de Marie-Auxiliatrice Les soeurs de Marie-Auxiliatrice

Accueil  >  Qui sommes-nous ?  >  Notre spiritualité > Soeur de Marie Auxiliatrice, qui es-tu ?

Soeur de Marie Auxiliatrice, qui es-tu ?

 

La parole est donnée à nos Soeurs en réponse à une enquête : « SOEUR DE MARIE-AUXILIATRICE, QUI ES-TU ? » :

une Sœur écrit :
“La devise de mon alliance, choisie par notre fondatrice, résume bien qui je suis : Je t’ai choisie, me voici, envoie-moi.
Choisie : je suis choisie pour vivre tous les jours une relation d’amour avec le Christ, désirant Le faire centre de ma vie. Pour nourrir cette relation, je prends du temps pour prier et je puise vie et énergie dans l’Eucharistie, célébrée dans la messe, contemplée dans l’Adoration du saint-Sacrement et dans mes efforts de vivre de cet esprit dans les hauts et les bas de la vie.
Me voici : m’invite à être disponible et attentive aux murmures de l’Esprit-Saint.
Envoie-moi : Le Père m’envoie chaque jour pour être une femme d’espérance. Ensemble, avec mes Soeurs, nous désirons être un visage de Dieu attentif à toute la souffrance du monde. Dans notre pauvreté de moyens, (nous sommes une petite Congrégation internationale) collaborer avec d’autres est important pour nous. Nous désirons ardemment favoriser la vie, partout où elle est fragile, blessée ou menacée, comme Marie auxiliatrice.”

Une autre Sœur écrit :
"J’appartiens à une petite Congrégation, de spiritualité ignatienne, fondée en 1854 en France, par Marie-Thérèse de Soubiran. Notre vocation est eucharistique : en dehors de la messe, l’Adoration quotidienne du Saint-Sacrement est un temps fort de louange, d’action des grâces et d’intercession pour le monde.
Selon le charisme de notre Fondatrice, nous sommes appelées à communier à l’oeuvre rédemptrice de Jésus-Christ. Depuis l’origine, à la suite du Christ pauvre et humilié, nous sommes invitées à avancer sur le chemin pascal tracé par Jésus-Christ, avec une confiance d’enfant, attentives à découvrir la richesse du moment présent, ne faisant fond que sur Dieu seul.
La Vierge : Marie Auxiliatrice, tournée vers Dieu et vers les hommes est pour nous le modèle du cœur qui écoute ; elle nous invite à nous pencher sur toutes détresses.
Notre Congrégation avec nos pauvretés de moyens, essaie de répondre aux besoins du temps et des lieux et plus particulièrement à ce qui peut aider à la croissance spirituelle et humaine des jeunes et des plus défavorisés, malades, personnes isolées, immigrés…"

Une Sœur écrit au nom de sa Communauté :
« Je vis sur un chemin, à la suite de Jésus, Lui qui m’aime, qui nous aime, qui a donné Sa vie pour moi, pour toi, pour toute l’humanité.
Nous sommes plusieurs à avoir reçu cet appel et nous vivons en communauté, à l’écoute de Sa parole, contemplant ce qu’Il a vécu, et essayant ensemble de L’imiter.
Jésus est venu vivre parmi nous, aussi nous voulons comme Lui vivre au milieu de vous ; avec Lui et comme Lui, nous essayons de partager les conditions de vie qui sont les vôtres, de répondre un peu aux besoins que nous percevons, selon nos possibilités, nous voulons être témoins de Son amour pour vous et nous Lui parlons de vous dans notre prière.
Nous avons un modèle et une mère : Marie, la mère de Jésus, qui est proche de Lui et très proche de nous… »

Une Sœur :
“ Marie-Auxiliatrice" ?
une vie religieuse apostolique, à la suite du Christ, à l’écoute de sa Parole,
comme Marie, donnée à Dieu et aux autres.
Une vie en communauté où puiser force et espérance,
dans la prière d’adoration eucharistique et la spiritualité d’Ignace de Loyola
au service de la mission et attentive aux pauvretés…”

Une Sœur :
« Je suis une femme d’espérance. J’ai toujours eu une grande confiance en la miséricorde du Seigneur, m’en remettant entre ses mains pour le présent et l’avenir. Quand j’ai entendu l’appel du Seigneur, j’ai cherché où aller, ayant une petite santé. C’est à Marie-Auxiliatrice, à Villepinte que Dieu m’a conduite, et là, j’ai trouvé ce que je cherchais : l’Adoration du Saint Sacrement, la Sainte Vierge et le soin des malades, la vie humble et cachée de Jésus-Christ. Je n’ai jamais manqué de confiance, aidée par la confiance de notre Fondatrice ; Et la Sainte Vierge m’a toujours assistée dans les moments difficiles… »